les causes des brulures d'estomac

Le reflux gastrique est le premier signe du dysfonctionnement de l’estomac. En effet, remontant au niveau de l’œsophage, les sucs gastriques l’enflamment rapidement, ce qui cause ensuite des brulures. Ces cas peuvent même être à l’origine d’une maladie grave comme l’ulcère ou le cancer. Il est possible de prévenir ces troubles en suivant ces règles.

Une bonne hygiène de vie

Les troubles gastriques proviennent de certaines nourritures. Il s’agit notamment des plats riches en graisse ou très épicés. Le tabac et l’alcool favorisent aussi l’acidité de l’estomac. Alors, pour prévenir les crampes et les inflammations, il est important de les éliminer de l’alimentation.

S’allonger juste après le repas constitue également une des causes des troubles. Faites également en sorte que la ceinture ou bien les vêtements ne gênent pas l’abdomen afin de favoriser la digestion. Effectuer régulièrement des activités physiques prévient aussi les risques de maladie. S’il ne s’agit pas d’une pathologie chronique, il est possible de se procurer des médicaments contre le reflux gastrique en pharmacie.

En respectant la posologie et la quantité indiquées, ces comprimés pourront soulager rapidement les brulures.

Les substances rétablissant l’acidité de l’estomac

La prise des antiacides permet de limiter le suc gastrique. Grâce à cette action, l’acidité au niveau de l’estomac se réduit tout en retrouvant un pH neutre. À prendre dès le premier symptôme, ils peuvent soulager la maladie. Néanmoins, cette solution doit rester occasionnelle.

En effet, si les signes persistent, il est fortement conseillé de consulter un médecin. Par ailleurs, certains antiacides à base de sel d’aluminium ou bien de magnésium ne sont pas recommandés aux patients atteints d’une maladie rénale.

Les alginates figurent également parmi les médicaments à prendre en cas de trouble d’estomac. Associés avec de l’aluminium ou du sodium, ils préviennent les inflammations de l’œsophage. En outre, afin d’éviter les remontées d’acidité au niveau de la gorge, il est également possible de se fier aux antihistaminiques H2. À prendre avant ou après le repas, ils peuvent limiter rapidement la sécrétion des sucs gastriques.

Dans tous les cas, respecter la posologie est très important surtout si le patient décide de l’associer avec des antiacides.